Avis de quelques Frères : Pourquoi je suis rentré en Maçonnerie.

Suivant un des principes de Ghandi, "si tu veux changer le monde commence par te changer toi-même". Auprès des frères et au long des travaux faits en loge, j'ai changé, simplement en questionnant qui suis-je?, que puis-je améliorer? Comment puis-je appliquer ces valeurs dans ma vie de tous les jours? Et sans que je m'en rende compte le changement à opéré... Je crois sincèrement, qu'en partageant et en appliquant la sagesse et les valeurs acquises en loge et auprès des frères, cela peut faire une différence dans notre société actuelle, et pourquoi pas...sans que l'on se rende compte...le monde change! 

“Je suis entré en maçonnerie dans le but de d’élever tant que faire se peut mon niveau de conscience personnel. Je souhaitais trouver un cadre propice à me faire progresser, dans une recherche empreinte de verticalité, sur le chemin d’une forme de spiritualité se situant hors du cadre religieux mais baignant dans une ambiance fraternelle.

Après plus de quarante années passées en compagnie de mes Frères, j’estime que malgré toutes les vicissitudes liées à une société composées d’êtres humains, la Franc-Maçonnerie reste à mes yeux, dans notre société occidentale, une belle école liée à la Tradition où tout un chacun peut évoluer et s’épanouir à son rythme dans la tolérance et le respect de l’autre.”

Pourquoi entrer en Franc - Maçonnerie ?

Longtemps je me suis interrogé sur le sens de ma démarche et sur le fait que j’y reste.

Si je repense à ma disposition d’esprit lorsque j’ai fait cette démarche, il y a bien des années de cela, force m’est donnée de constater que si mon besoin de spiritualité était réel, je souhaitais donner un sens plus profond à ma vie.

La Franc - Maçonnerie m’a permis de me perfectionner dans cette recherche tournée vers une spiritualité libre, ouverte et respectueuse de l’homme.

J’ai trouvé en Loge un réel climat de fraternité et d’amitié que peu d’associations offrent, qui se résume en cette main tendue vers l’ Autre en l’acceptant dans sa diversité.

Pour ces raisons, je suis et je resterai un franc - maçon dévoué à nos valeurs et à cet idéal humaniste qui fait la fierté de notre Ordre.

Je ne suis pas un intellectuel.

Je ne suis pas quelqu’un ayant fait des études supérieures.

Je ne suis pas un décideur dans la société.

Je suis un humble artisan qui travaille de ses mains et qui en est fier.

Je suis franc -maçon.

Ça peut paraître incongru et pourtant j’ai trouvé en Franc - Maçonnerie ma place et cette considération qui me fait reconnaître comme un Frère.

J’y suis à l’aise et pourquoi pas le dire, j’ai plaisir à rencontrer mes Frères et à travailler au perfectionnement de l’humanité.

Faire partie de la Loge de St - Maurice est pour moi l’aboutissement d’un long parcours maçonnique. J’ai été initié à Lausanne, j’ai pratiqué l’Art Royal dans de nombreux ateliers vaudois  et genevois selon mes déplacements professionnels et maintenant, à ma retraite,  je travaille dans une loge valaisanne.

Je suis heureux d’avoir cette chance de continuer à « maçonner » dans un climat d’amitié et de tolérance. Je ne voudrais pas vous cacher que parfois le caractère bien valaisan de mes Frères m’a quelque peu déconcerté, mais à chaque fois les valeurs, auxquelles nous sommes attachés, ont permis de travailler dans un climat serein et calme. Savoir que les propos tenus en Loge restent en Loge est une particularité de mon atelier et que cette exigence est garante de notre liberté de pensée. Cette dernière phrase résume assez bien ce que je suis venu chercher en

Franc - Maçonnerie.